#ThrowbackFashion Bondi by Donna Trope for @VogueAustralia October 1998

#ThrowbackFashion Bondi by Donna Trope for @VogueAustralia October 1998

Bondi – Vogue Australia October 1998
Photographer : Donna Trope
Stylist : Jillian Davison
Hair : na
Makeup : Christopher Ardoff
Model : na

296161-800w

296163-800w

296166-800w

296167-800w

296162-800w

296165-800w

296169-800w

296173-800w

296174-800w

296175-800w

Here are some creative projects that inspire me in Models.com Archive. You can see other projects on my Pinterest or on my #ThrowbackFashion.

#ArtMTL Les mondes, exposition d'art des personnes ayant un problème de santé mentale #ArtQuiFaitDuBien

#ArtMTL Les mondes, exposition d’art des personnes ayant un problème de santé mentale #ArtQuiFaitDuBien

Les Impatients vous convient au vernissage de leur toute dernière exposition. Les mondes est le fruit d’un projet d’envergure qui présente 18 photographies grand format, accompagné de sculptures nous transportant dans les nouveaux mondes créer dans les ateliers de création aux personnes ayant un problème de santé mentale.

15585091345_d93b0e21b7_k

L’animateur Pierre Bellemare présente à son groupe le travail de Nick Cave, un artiste visuel qui crée des sculptures sonores, colorées, déjantées et fantasmagoriques qui prennent vie lors de performances publiques. Ces sculptures, appelées Soundsuits, peuvent être portées tel un costume, cachant ainsi la couleur, la classe sociale et le sexe de la personne qui le revêt. La préoccupation de Cave, amener les spectateurs à regarder les choses sous un autre angle, à atteindre un état de rêve qui annihile tous préjugés.

15582457401_87f140862e_k

15399108137_277bef14c0_k

Cette thématique touche et inspire au plus haut point les Impatients. Stimulés par les créations de Cave, les Impatients entament donc en 2012 un travail minutieux qui s’échelonnera sur une année et demie. Ils débutent tous avec la même base en toile de jute. De ce point de départ, les Impatients doivent créer leur propre ‘’personnage’’, par accumulation, tissage et collage de matériaux divers. Le travail accompli finit par sublimer la différence en la rendant plus grande que nature, faisant tomber les jugements habituels. Un monde sans tabou, un monde où toutes dissensions sont écartées faute de repères préétablis.

15398974818_5788eb302b_k

14964380664_e90ba81d09_k

Où :
Galerie des Impatients
100, rue Sherbrooke Est, bureau 4000

Quand :
Vernissage mardi 28 octobre 2014 à 17h30
Exposition mardi 28 octobre au jeudi 18 décembre 2014

#KickStarterPick The uKeg Pressurized Growler for Fresh Beer by GrowlerWerks

#KickStarterPick The uKeg Pressurized Growler for Fresh Beer by @GrowlerWerks

The uKeg™ growler keeps beer fresh and cold on the go. Vacuum insulated stainless steel with carbonation cap, pressure gauge and tap.

Project by GrowlerWerks, Portland, OR

00003496407820

a2b026b4a58b9fb76a4a6ba7abb87ab2_large

cfbdf07e6e4faeeabcfaf10c3a3fbcac_large

DSC_1188

33b00189edc14ad33bd83667a54fbd0e_large

GrowlerWerks-uKeg

afd9de788e1d65cab3b4cca8a066509c_large

15db9f5c13ad13cadbba93d9f863bfa5_large

Here are some creative projects that inspire me in KickStarter. You can see other projects on my Pinterest or on my #KickStarterPick.

#ThrowbackFashion Kiss of death- black satin bonnet with pheasant feathers- designed by Jo Gordan- Britain- 1994

#ThrowbackFashion Kiss of death, black satin bonnet with pheasant feathers, designed by Jo Gordan, Britain, 1994

Kiss of Death – Bonnet, 1994 
Jo Gordan, born 1967

#ThrowbackFashion Kiss of death, black satin bonnet with pheasant feathers, designed by Jo Gordan, Britain, 1994-2008BU3447_jpg_l

Jo Gordon has taken the traditional structure of a poke bonnet to extremes. The long, menacing feathers project forward over two feet in a tunnel-like brim, which almost obscures the face. Gordon initially trained as a fine artist, studying sculpture at Grays School of Art in Aberdeen. She then undertook a two-year millinery course at the Royal College of Art. After 1995 Gordon branched out into knitwear, an area in which she continues to specialise and experiment.

#ThrowbackFashion Kiss of death, black satin bonnet with pheasant feathers, designed by Jo Gordan, Britain, 1994-2008BU3474_jpg_l

Dimensions
Height: 170 mm, Width: 240 mm, Depth: 700 mm

#ThrowbackFashion Kiss of death, black satin bonnet with pheasant feathers, designed by Jo Gordan, Britain, 1994-2006BC8675_jpg_l

Here are some creative projects that inspire me in Victoria and Albert Museum Archive. You can see other projects on my Pinterest or on my #ThrowbackFashion.

fashionweek-spring-summer-2015-paris-womenswear-Rahul Mishra-Aganovich-Iris Van Herpen

#FashionWeek Top 3 Womenswear Spring 2015 Paris @FFCouture ft. @RahulMishra_7, Aganovich, Iris Van Herpen

Here are some collections that inspire me in Spring 2015 / Paris. You can see other collections on my Pinterest or on my #FashionWeek

Rahul Mishra
by Rahul Mishra

fashionweek-spring-summer-2015-paris-womenswear-Rahul Mishra

54446b87

54446b24

54446a20

More photos of the collection here →

 

Aganovich
by Nana Aganovich, Brooke Taylor

fashionweek-spring-summer-2015-paris-womenswear-Aganovich

54441e69

54441f23

54441fbd

More photos of the collection here →

 

Iris Van Herpen
by Iris Van Herpen

fashionweek-spring-summer-2015-paris-womenswear-Iris Van Herpen

544446b1

54444752

54444742

More photos of the collection here →

#ArtMTL #BNLMTL2014 Vernissage @BNLMTL at @MaCMTL

#ArtMTL La Biennale de Montréal @BNLMTL #BNLMTL2014, une belle condensation de l’art contemporain international

Du mercredi 22 octobre au dimanche 4 janvier, l’édition 2014 de La Biennale de Montréal fera de Montréal un haut lieu de l’art contemporain.

Intitulée L’avenir (looking forward), BNLMTL 2014 s’annonce déjà comme un événement international d’art contemporain à ne pas manquer, en offrant une constellation d’événements qui gravitent autour d’une grande exposition : 150 œuvres, dont 25 inédites, de 50 artistes québécois, canadiens et internationaux dans 14 sites, une multiplicité de publications, de performances, de films, de discussions, de conférences et de différentes expériences divers.

Voici un aperçu des artistes de cette édition.

Eternity, 2014
Nicolas Baier

Musée d’art contemporain de Montréal, 22.10.14 – 05.02.15

01

Éternité est une sculpture dont la présence en impose. En effet, ce rideau sinueux en acier inoxydable au fini miroitant s’élève à plus de trois mètres, fait au-delà de sept mètres et demi de longueur et presque deux mètres d’épaisseur. Composé de nombreuses couches impeccablement empilées, l’extérieur exclut les traces d’imperfection que seraient les vis d’assemblage ou les articulations visibles entre les sections.
Ce mur de miroir – permanent, inattaquable – dissimule un message à la vue de tous : le mot Éternity écrit en cursive classique. Pourtant, comme l’œuvre ne peut pas être vue en plongée, la connaissance, voire la reconnaissance, de l’« éternité » nous est catégoriquement niée. Sur la surface réflexive mais impénétrable d’Éternity, Baier cherche à donner forme au mystère infini du monde et au vain désir de l’humanité de vouloir comprendre l’avenir.

 

TIME TO LET GO…, 2014
Babak Golkar
Musée d’art contemporain de Montréal, 22.10.14 – 04.01.15

2_offsite_Golkar

Dans cette installation, Babak Golkar étudie le cri comme relâchement, geste et forme de contestation. En faisant passer l’acte de crier de la sphère privée à celle publique, l’artiste souligne combien « lâcher prise » (letting go) concerne la mise à nu de sa propre vulnérabilité. Ici, cette vulnérabilité s’exprime non seulement par le cri des participants dans des contenants en terre cuite, mais aussi par l’utilisation de ce médium fragile.
Si l’on s’entend en général pour dire que nous vivons à une époque où les conditions systémiques subjuguent les besoins humains élémentaires, il existe toujours la mémoire d’un temps où nous étions conscients des origines humaines de ces conditions. TIME TO LET GO… aborde directement comment les structures du pouvoir remanient la relation entre la subjectivité, une aliénation toujours croissante et la perte de la capacité d’agir. Avec cette œuvre, l’artiste pose les questions suivantes : Reste-t-il de la place pour une réflexion active ? Comment peut-on s’engager dans une critique affective ? Les systèmes sont-ils en train de nous faire taire ?

 

Return to noreturn 2, 2014
Dominique Gonzalez-Foerster
Musée d’art contemporain de Montréal, 22.10.14 – 04.01.15

4_the-unilever-serddddies-dominique-gonzalez-foerster-th-2058-2008-in-the-turbine-hall-at-tate-modern_0

Pour Dominique Gonzalez-Foerster, l’avenir est déjà parmi nous, tel qu’elle l’invente dans le réel de ses films et de ses environnements où elle revoit ses œuvres par l’objectif d’événements se conjuguant au futur antérieur.
Return to Noreturn 2 (2014) s’inscrit dans la suite de TH.2058, son installation au Tate Modern (2008-2009), qui imaginait le Turbine Hall dans cinquante ans. Juste avant la fin de l’exposition, Gonzalez-Foerster a réalisé le film Noreturn, dans lequel des enfants survoltés, sans supervision, envahissent l’installation où ils finissent par s’endormir, épuisés, sur des lits.

 

Promised Land Template, 2014
Nicolas Grenier
Musée d’art contemporain de Montréal, 22.10.14 – 04.01.15

02_NicolasGrenier_PLT_05_lookingin

Dans son travail, Nicolas Grenier explore la matérialisation, dans le cadre bâti, de systèmes d’interactions sociales aussi bien que de relations de pouvoir. Promised Land Template présente une structure semblable à un pavillon, à mi-chemin entre un bunker et un mausolée, qui abrite des peintures illustrant, dans une palette acidulée et un style moderniste tardif, des schémas d’approches rationalistes et déshumanisées de certains enjeux de société actuels. L’organisation rationalisée, proche du design graphique, de l’espace pictural nous confronte froidement à un point de vue technocrate sur le déplacement et l’immigration. En cela, l’œuvre donne de nouvelles significations au langage habituellement utilisé dans pareils contextes, signalant de la sorte la relation instable entre langage et forme. Cette utilisation du langage est en suspens entre un renvoi direct au sujet illustré et l’image évoquée par les mots écrits. Comme l’a dit l’artiste : « Comment la subtile agressivité d’un glacis orange vif sur un rose froid pourrait-elle parler du glissement de sens entre deux mots comme “intégration” et “assimilation” ? »

 

400 Nudes, 2014
Jillian Mayer
Musée d’art contemporain de Montréal, 22.10.14 – 04.01.15

jillian_mayer_400_nudes_6

Le projet de Jillian Mayer a vu le jour lorsqu’elle a choisi quatre cents égoportraits de femmes nues de tous les âges, formes et races dans le bassin des millions d’images accessibles sur internet. Elle a ensuite organisé des séances de photographie à Miami, où elle réside, pour les reprendre en modifiant numériquement les photos composites et en remplaçant réalistement les visages originaux par le sien.

En terminant, La Biennale de Montréal vous offre Le Passeport BNLMTL 2014 au prix dérisoire de 50 $. Ce Passeport vous donne un accès illimité à l’exposition et aux événements de BNLMTL 2104. Il inclut aussi MACarte, la carte de membre du Musée d’art contemporain de Montréal, qui donne un accès gratuit, pendant un an, aux expositions et aux événements au MAC.

#MondayAd from Droga5- New York- The National Women Law Center- Equal Payback Project

#MondayAd from @droga5, New York: @nwlc: Equal Payback Project #EqualPayback

Comedian Sarah Silverman and creative agency Droga5 have reunited to create a new campaign to help close the wage gapbetween men and women. The National Women’s Law Center, a non-profit organization educating the public about the wage gap and advocating for equal pay, will receive monies raised through the video and crowdfunding initiative. 

Director: Ruben Fleischer
Creative Director: Casey Rand, Karen Land Short
Art Director: Sean Park

Client: The National Women’s Law Center
Agency: Droga5 New York
Country: United States of America

You can see other #MondayAd here.